Un déjeuner chez Bernard

Un déjeuner chez Bernard

Bernard, c'est Bernard Laponche, un grand spécialiste du nucléaire en France. Au cours d'un repas, il nous partage ses connaissances du sujet.

Mathieu Eisinger

Parler du nucléaire n'est pas chose facile. C'est un sujet technique, politique, éthique et surtout passionné en France, pays le pus nucléarisé du monde. Heureusement j'ai la chance de pouvoir discuter fréquemment avec Bernard Laponche, qui est encyclopédie vivante de la question nucléaire en France et dans le monde. Ce podcast vous propose de passer en revue des sujets d'actualité et de connaissance générale sur le nucléaire. Ce podcast est financé par Global Chance, association indépenda...

En cours de lecture

Café et Jancovici

Voici venu le dernier épisode de la saison 1 d'un déjeuner chez Bernard.
Pour ce dernier épisode Bernard a accepté de regarder avec moi une interview de Jean-Marc Jancovici pour lui apporter la contradiction. Qu'on soit d'accord ou pas avec ce que dit Jancovici, il est intéressant d'écouter ce qu'en pense Bernard.

En cours de lecture

Casse-croute et EPR- Partie 2

Tout le monde a entendu au moins une fois cette phrase: "EDF annonce un nouveau retard dans la construction de l'EPR" mais que c'est-il donc passé pour que le projet qui devait couté 3 milliards d'euro et être fini en 48 mois soit passé à 19 milliards et ne soit toujours pas construit presque dix ans après ?

C'est ce que nous allons savoir en écoutant la première partie de casse-croute et EPR.

En cours de lecture

Casse-croute et EPR- Partie 1

Il y a beaucoup de choses à dire sur l'EPR. Nous n'aurons donc pas trop de deux émissions pour en parler. La première est essentiellement consacrée à la longue liste d'avaries, de retards, ou de problèmes qui ont émaillé la construction du réacteur EPR qui devait être finie... en 2012 à Flamanville.

En cours de lecture

Poulet rôti et VD4

Tous les dix ans, les réacteurs nucléaires français doivent passer une visite décennale, une VD, un "contrôle technique" comme sur les voitures. Pour une centrale, c'est un moment décisif. C'est en effet à ce moment que l'ASN, l'autorité de sureté nucléaire donne son autorisation pour que la centrale continue de fonctionner pour les dix ans qui viennent, ou pas. Pour les réacteurs vieillissants du parc français et donc pour l'industrie nucléaire dans sa globalité, cette VD4 qui se profile va décider de l'avenir du nucléaire en France.